Femme, grande est ta foi !

Mercredi 05 août 2020 — 18e semaine du Temps Ordinaire — Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 15, 21-28 — Un grand prophète s’est levé parmi nous,
et Dieu a visité son peuple.

Lire la suite...

 Le Pape François a souligné que les jeunes adultes doivent imiter la fidélité dans le mariage que les personnes âgées nous témoignent. Non seulement la fidélité dans le mariage, mais aussi la patience dans la prière et la relation avec Dieu. Suite de catéchismes du Pape François sur la valeur des personnes âgées dans la famille, avec P Justolat Rafaralahimboa:

0 : 00

J’ai été très frappé par la « Journée pour les personnes âgées » que nous avons célébrée ici sur la place Saint-Pierre l’année dernière, la place était pleine. J’ai écouté des récits de personnes âgées qui se prodiguent pour les autres, et aussi des histoires de couples d’époux, qui disaient : « Nous fêtons notre 50e anniversaire de mariage, nous fêtons notre 60e anniversaire de mariage ». Cela est important de le faire voir aux jeunes qui se lassent vite ; le témoignage des personnes âgées concernant la fidélité est important. Et sur cette place elles étaient très nombreuses ce jour-là. C’est une réflexion qu’il faut poursuivre, aussi bien dans le domaine ecclésial que civil.

L’Évangile vient à notre rencontre avec une très belle image émouvante et encourageante. C’est l’image de Siméon et Anne, dont nous parle l’Évangile de l’enfance de Jésus composé par saint Luc. Ils étaient assurément âgés, le « vieux » Siméon et la « prophétesse » Anne qui avait 84 ans. Cette femme ne cachait pas son âge. L’Évangile dit qu’ils attendaient la venue de Dieu chaque jour, avec une grande fidélité, depuis de longues années. Ils voulaient vraiment voir ce jour, en saisir les signes, en pressentir le début. Peut-être étaient-ils aussi un peu résignés, désormais, à mourir avant : mais cette longue attente continuait à occuper toute leur vie, ils n’avaient pas d’engagements plus importants que celui-ci : attendre le Seigneur et prier. Et bien, quand Marie et Joseph arrivèrent au temple pour obéir aux prescriptions de la Loi, Siméon et Anne s’élancèrent, animés par l’Esprit Saint (cf. Lc 2, 27).

Audience générale du Pape François, 11 mars 2015