Troisième dimanche de Pâques : le Christ est vraiment vivant ; Seigneur Jésus, ouvre-nous les Écritures ! Que notre cœur devienne brûlant tandis que tu nous parles. La résurrection est une question de foi et nous devons regarder avec les yeux de la foi et écouter avec foi. Le doute et l’incrédulité sont la nature de beaucoup de gens aujourd’hui, il y en a encore beaucoup qui ne rejoignent pas l’Église même si les responsables de l’Église font de grands efforts. Le Christ est vraiment vivant ; Dans l'histoire du salut, l'Ancien Testament et le Nouveau Testament ne peuvent être séparés, l'histoire du passé et du futur, ce qui est la mission de prêcher l'Évangile, jusqu'à présent nous vivons...

Deuxième dimanche de Pâques et dimanche de la miséricorde de Dieu : la foi est forte d'espérance et d'amour ; tu as cru, Thomas, parce que tu m'as vu, mais bienheureux celui qui n'a pas vu et qui a cru. Nous, chrétiens, sommes comme Thomas, parfois nous ne sommes pas encore mûrs dans la foi, il nous est difficile de croire pleinement à la parole de Dieu. Le caractère de Thomas dans son désir d'analyser la vérité sur la foi est ce que les chrétiens devraient avoir pour pouvoir étudier assidûment la foi à travers le catéchèse... Être croyant demande beaucoup d'efforts.....

Dimanche de Pâques : Jésus est réellement ressuscité des morts ; Le Christ, qui est pour nous la Pâque dans le Seigneur, a été tué. Ce que nous célébrons à Pâques n'est pas quelque chose de passé, mais nous, les humains, entrons réellement dans le mystère de la Pâques de Jésus, il a souffert, est mort et est ressuscité. Chaque fois que l’Église accomplit le Saint Sacrifice, elle célèbre la Pâque de Jésus. Chaque fois que nous assistons à la messe et célébrons Pâques, nous rencontrons Jésus ressuscité. Le témoignage nécessite un changement de caractère, car Jésus, lorsqu'il a vaincu la mort, a purifié le mauvais caractère et le mal commis auparavant, et c'est l'effort de cette Pâques, pour qu'il y ait de la joie dans une famille...

Dimanche des Rameaux : commémoration de l'entrée du Seigneur à Jérusalem et réflexion sur les souffrances de Jésus-Christ. Pour nous, le Christ s'est donné, a accepté même la mort, la mort sur la croix, en réponse, Dieu l'a exalté au plus haut lieu et lui a donné un nom qui est au-dessus de tous les noms. Deux choses opposées se reflètent dans cette célébration : la joie, la prospérité et la condamnation, la trahison. Il y a une injustice qui se reflète dans le procès de Jésus, la souffrance de Jésus continue, chaque fois que nous violons ce que dit l'Évangile. Pour nous qui souffrons de contraintes, Jésus est un exemple pour nous, regardez-le, si nous croyons, nous vivrons avec lui...

Diocèse de Miarinarivo

Le Pape François a accepté la renonciation au gouvernement pastoral du Diocèse de Miarinarivo, présentée par S.E. Mgr Jean Claude Randrianarisoa. Au même temps, le Souverain Pontife a nommé S.E Mgr Marie Fabien Raharilamboniaina, comme Admnistrateur Apostolique sede vacante et ad nutum Sanctae Sedis du même Diocèse.

Lire la suite...

Noël est vraiment jour de grâce, si...

Le Père Innocent Bizimana, Provincial des Salésiens de Don Bosco de Madagascar et de l'Île Maurice, nous présente, au nom de toute la Famille Salésienne de la Province, les vœux de bonheur en cette Solennité de la Nativité du Seigneur.

Lire la suite...

Zatti, notre frère

Le court métrage "Zatti, notre frère" (Argentina, 2020) se concentre sur l’un des épisodes les plus difficiles de sa vie. Nous sommes à Viedma, en 1941: à 60 ans, Zatti est contraint de quitter l’hôpital qu’il a fréquenté pendant des décennies. Sa foi et sa force sont mises à l’épreuve.

Lire la suite...