Ne craignez pas ceux qui tuent le corps

Samedi 11 juillet 2020 — 14e semaine du Temps Ordinaire — Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 10, 24-33 — Si l’on vous insulte pour le nom du Christ, heureux êtes-vous : l’Esprit de Dieu repose sur vous.

Lire la suite...

Bien que Dera ait profité de ce qui s'était passé à l'hôtel pour fuir, il n'a pas pu car il est tombé dans les escaliers, réveillant tous ceux qui dormaient et les rassemblant tous. Parmi eux se trouvaient les deux aveugles qu'il avait donnés de l'argent ce matin-là, avaient dîné avec lui à l'hôtel, qui l'avait étonné et avaient partagé une chambre avec lui.

Dera a ressenti au plus profond de lui-même presque toutes les émotions humaines. Même s'il s'est efforcé d'être prudent.

Au cours de ces allers et venu à travers Antananarivo, Dera a ressenti de nombreuses émotions: la colère, l'anxiété, la peur, le choc. Et là, il saura ce qu'est la honte

Quand Dera a dit à ses parents que Vola a accouché, ils sont venus avec Soa et son père. Les problèmes de Dera n'ont pas disparu mais se sont même aggravés. La occupation a continué pour lui, mais pour Vola, cela ne l'a pas affectée, mais elle s'est plutôt montré comme une mère de famille responsable.