Aimez vos ennemis

Dimanche 23 février 2020 — Septième dimanche du temps ordinaire — Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 5, 38-48 — En celui qui garde la parole du Christ l’amour de Dieu atteint vraiment sa perfection.

Lire la suite...

Mercredi 12 février 2020 — Cinquième semaine du temps ordinaire — Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 7, 14-23 — Ta parole, Seigneur, est vérité; dans cette vérité, sanctifie-nous.

0 : 00

D'abord, contrairement à l'épisode où les pharisiens et les scribes viennent à Jésus, ici c'est Jésus qui appelle les gens à Lui. Jusqu'à maintenant Il continue de nous appeler mais nous trouvons toujours des prétextes pour ne pas répondre à son appel. Ou quelque fois si nous daignons venir, c'est surtout pour nous faire écouter ou pour nous faire voir. Venir à la rencontre de Jésus c'est d'abord parce qu'on veut l'écouter.

Ensuite, Jésus est formel "Rien de ce qui est extérieur à l’homme et qui entre en lui ne peut le rendre impur. Mais ce qui sort de l’homme, voilà ce qui rend l’homme impur". Se conformer aux interdits, surtout alimentaires, c'est rester à la traîne dans l'Ancien Testament. Jésus est déjà venu, Il a tout perfectionné. Faisons plutôt attention à ce qui sort de notre intérieur, les idées impies desquelles découlent: inconduites, vols, meurtres, adultères, cupidités, méchancetés, fraude, débauche, envie, diffamation, orgueil et démesure. Faisons un examen de notre conscience, à laquelle ou auxquelles de ses pensées nous succombons le plus souvent?