... seront traités moins sévèrement que vous

Mardi 14 juillet 2020 — 15e semaine du Temps Ordinaire — Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11, 20-24 — Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur, mais écoutez la voix du Seigneur.

Lire la suite...

Mardi 30 juin 2020 — Treizième semaine du Temps Ordinaire — Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 8, 23-27 — J’espère le Seigneur, et j’attends sa parole.

0 : 00

Jésus voyageant avec ses disciples sur un petit bateau, s'est assoupi. Soudain, une grande tempête a éclaté et les disciples ont eu peur et ont dû réveiller Jésus. Pour calmer leur désarroi, Jésus a ordonné au vent et à la mer de se calmer. Alors Jésus a réalisé que les disciples ont peu de foi. Ceux qui l'ont vu guérir les malades et chasser les démons, et qui savent qu'il est le Fils de Dieu, avaient encore peur bien que Jésus leur soit proche. Alors, où sont exactement leur foi ?

La même question s'applique à nous, chrétiens, face aux moments difficiles de notre vie. Jésus nous appelle donc à rester dans la foi en le suivant, pour le meilleur et pour le pire. La victoire du Christ sur la mer est déjà un symbole de sa victoire sur le mal et la mort. N'oublions donc pas, Jésus est toujours avec nous et ne nous laisse jamais seuls. Par conséquent, nous devons non seulement croire en Lui, mais Lui faire entièrement confiance. Jésus n'a pas été engendré pour accomplir des miracles pour nous, mais pour être le Seigneur de toute la création.

Ayons donc confiance que Jésus nous libère de la peur et nous aide à traverser nos difficultés. C'est en Lui que nous devons compter dans la vie.