À qui l’on a beaucoup donné...

Mercredi 21 octobre 2020 — 29e semaine du temps ordinaire — Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 12, 39-48 — Veillez, tenez-vous prêts : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra.

Lire la suite...

Jeudi 15 octobre 2020 — 28e semaine du temps ordinaire — Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 11, 47-54 — Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, dit le Seigneur. Personne ne va vers le Père sans passer par moi.

0 : 00

Une des raisons pour lesquelles les prophètes de l'Ancien Testament ont été tués, de même que Jésus qui est plus grand que ces prophètes, était parce qu'ils prêchaient, enseignaient la vérité et gardaient la justice. La raison en est que tout cela dérange les pharisiens et les scribes, surtout dans la vie de prière et dans l'ordre social. Parce que Jésus est le messager direct de Dieu sur terre, jamais ils n'auraient accepté cela, mais Jésus n'a pas eu peur, il a vaillamment annoncé la vérité de Dieu. Jésus ne s'est pas laissé intimider, bien que cela lui valait la persécution et la mort.

De nos jours, l'esprit des pharisiens est toujours visible et perceptible partout, cela se manifeste en ne permettant pas aux chrétiens d'exprimer leur foi, en dénigrant l'Église, en persécutant les dirigeants de l'Église. Par conséquent, prenez courage, pour ceux qui sont affectés, les grands arbres attirent le vent, et malheur à moi si je ne prêche pas l'Évangile, disait saint Paul. Je prends la part qui correspond à ton appel, je suis prêt à aimer jusqu'à mon dernier souffle. Ceci est mon vœu solennel, ô Dieu le Père ! Amen.