Aimez vos ennemis

Dimanche 23 février 2020 — Septième dimanche du temps ordinaire — Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 5, 38-48 — En celui qui garde la parole du Christ l’amour de Dieu atteint vraiment sa perfection.

Lire la suite...

14 février — Né en 827 à Thessalonique, Cyrille mourut le 14 février 869 à Rome. Son frère Méthode est né en 815 à Thessalonique et mourut le 06 avril 885 en Grande Moravie.

0 : 00

Saint Cyrille

Constantin fut son vrai nom, il ne prit le nom de Cyrille qu'en 867 quand il entra au monastère. Il est le benjamin d'une fratrie de sept enfant dont Méthode en fait partie. Le nom Méthode aussi est un nom pris quand Michel, de son vrai nom, entra dans les ordres. Leur père était drongaire du thème de Thessalonique qui mourut alors que Constantin n'avait que 14 ans et ce fut l'Impératrice Théodora de Constantinople qui prit en charge son éducation. Il étudia la philosophie tandis que Méthode fut le gouverneur du district. Après son ordination Cyrille s'occupa de la bibliothèque Sainte-Sophie puis enseigna à l'Université Impériale. Pendant ce temps son frère Michel entra au monastère du mont Olympe de Bithynie et prit le nom Méthode. Constantin l'y rejoignit après sa mission chez les Arabes. En 860 l'Empereur Michel III envoya les deux frères en mission chez les Khazars, puis deux ans après en Moravie où le Grand Duc chercha des prêtres sachant parler le macédo-slave. Cyrille y inventa l'alphabet glagolitique que l'on utilisera pour rédiger le Bible et les livres de prières pour l'Église orientale. Les œuvres des deux frères furent un grand soutien pour les prêtres grecs. En 867 ils furent accueillis au monastère grec, Constantin y pris le nom Cyrille. Il tomba gravement malade et mourut le 14 février 869.

Saint Méthode

Méthode, de son vrai nom Michel, fut gouverneur dans les régions slaves. Il quitta ce métier en 840 et entra au monastère du mont Olympe de Bithynie pour se faire moine. Il accompagna son frère Cyrille en mission chez les Khazars. De retour de cette mission il fut nommé archevêque de Panonie et de Moravie en 869, il représenta aussi le Saint Siège chez les Slaves. Il revint à Panonie et eut un différend avec l'archevêque de Salzbourg. Le synode de Ratisbonne le condamna et il fut envoyé en Ellwangen. Le pape Jean VIII le libéra mais on refusa toujours la liturgie slavonne qu'il a instaurée. Les tensions entre Méthode et les évêques nommés par Rome ne cessèrent qu'à sa mort en 885.