À qui l’on a beaucoup donné...

Mercredi 21 octobre 2020 — 29e semaine du temps ordinaire — Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 12, 39-48 — Veillez, tenez-vous prêts : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra.

Lire la suite...

18 octobre — Luc a vécu au premier siècle, d'origine syrienne, né à Antioche. Certains disent que Luc était un païen, mais certaines sources disent qu'il suivait la religion juive. Médecin de profession, il était également peintre.

0 : 00

Rigoureux et intelligent, curieux de connaître Jésus, Luc est allé à sa recherche. Il l'a vu et a cru, et il a reçu la parole du Seigneur : "Quiconque veut être mon disciple, qu'il abandonne tout et me suive". Il a appliqué cela à la lettre, il a suivi le Seigneur et s'est repenti. Ceci est démontré par son récit de la vie du Christ : la passion du Seigneur, sa résurrection, son ascension au ciel et la réception du Saint-Esprit au Cénacle le jour de la Pentecôte. Tout cela se trouve dans l'Évangile qui porte son nom. Luc a quitté Antioche, sa patrie, et est allé annoncer l'Évangile.

Saint Luc était heureux de suivre saint Paul, et il l'a même pris comme enseignant. Il était avec lui et l'aidait, un ami fidèle, et de tous les voyages de Paul, Luc en était. Il ne s'est pas plaint et a enduré la fatigue, la souffrance et la persécution. Selon le Canon de Muratori, un livre écrit au IIe siècle, c'est après l'ascension du Seigneur que Paul reçut Luc comme son collaborateur. Il n'avait ni femme ni enfants. Il a suivi Paul de Macédoine jusqu'à l'arrestation et l'exécution de celui-ci à Rome. Selon Épiphane, après la mort de Paul, Luc est retourné prêcher l'Évangile en Macédoine, en Italie, en Gaule et en Dalmatie. Il s'est isolé et est mort à Boétie à l'âge de quatre-vingt-quatre ans. Au quatrième siècle, ses restes ont été transférés à Patras, à l'Église des Apôtres de Constantinople, ce qui y a suscité la vénération des reliques des saints.

Selon la tradition, Saint Luc a écrit le troisième Évangile et les Actes des Apôtres, dans les Saintes Écritures. Son Évangile est caractérisé par un récit détaillé de l'incarnation et de la naissance du Sauveur, ainsi que par l'annonciation et la visite de l'ange. Quant aux Actes des Apôtres, c'est le récit des prédications des disciples du Seigneur et de la vie de l'Église à ses débuts. La tradition veut que Luc ait été béni par Marie, la Mère du Seigneur, pour en peindre son portrait. La Bienheureuse Vierge Marie se tenait devant Luc pendant qu'il peignait, et quand le tableau fut terminé, elle bénit : "Ma grâce sera toujours avec cette image." Beaucoup de gens respectent cette image faite de la main de Saint Luc. Il est à noter que Saint Luc est le saint patron des médecins et des peintres.