Jésus exulta de joie...

Mardi 1er décembre 2020 — Première semaine de l'Avent — Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 10, 21-24 — Voici qu’il vient avec puissance, notre Seigneur, pour éclairer les yeux de ses serviteurs.

Lire la suite...

22 octobre — Karol Józef Wojtyła est né le 18 mai 1920 à Wadowice, Cracovie, Pologne. Il est le deuxième fils d'Emilia Kaczorowska et de Karol Wojtyła. Karol Józef Wojtyła a été baptisé le 20 juillet 1920. Il a reçu la Première Communion à l'âge de neuf ans et à dix-sept ans la Confirmation.

0 : 00

Après la Seconde Guerre mondiale, lors de l'ouverture officielle des séminaires, il était à la fois en formation au séminaire et étudiant à l'Université de Jagellonne jusqu'à son ordination le 1er novembre 1946. Il a ensuite été envoyé par le cardinal Sapieha, pour poursuivre ses études à Rome, période pendant laquelle il était le directeur spirituel pour les immigrants polonais de France et des Pays-Bas. Il est ensuite retourné en Pologne, aidant à diriger de nombreuses églises et accompagnant les universitaires jusqu'en 1951, parallèlement il a continué à étudier la philosophie. Le 4 juillet 1958, Karol Józef Wojtyła est nommé par le pape Pie XII, évêque auxiliaire de Cracovie, et le 28 septembre 1958, il est ordonné évêque à la cathédrale de Wawel à Cracovie. Il est ensuite nommé archevêque de Cracovie le 13 janvier 1964 et est créé cardinal par le pape Paul VI le 26 juin 1967. Il a participé activement au concile Vatican II et a été élu pape le 16 octobre 1978, à l'âge de cinquante-huit ans, portant le nom de Jean-Paul II, et a été officiellement installé le 22 octobre 1978. Il a rempli cette charge pendant vingt-six ans, cinq mois et dix-huit jours. Mort le 2 avril 2005, au Vatican, Jean-Paul II est béatifié par le pape Benoît XVI le 1er mai 2011 et canonisé 27 avril 2014, par le pape François.

Jean-Paul II est le 623e successeur de saint Pierre, c'est-à-dire qu'il est le 624e pape. Il est le troisième pape dont le pontificat a duré le plus après saint Pierre et le pape Pie IX. Pendant son pontificat, il a effectué cent quatre visites apostoliques hors d'Italie et cent quarante-six dans ce pays. Autrement dit, deux cent cinquante visites en tout. En tant qu'évêque de Rome, il a visité trois cent dix-sept des trois cent trente-trois paroisses du diocèse. Il a reçu en audience de nombreux pèlerins et des gouvernants, y compris les Audiences générales de chaque mercredi au nombre de mille cent soixante-six, et plus dix-sept millions six cent mille pèlerins y ont assisté. Les événements spéciaux tels que les célébrations du jubilé ne sont pas inclus. Il a effectué trente-huit visites officielles. Il a rencontré sept cent trente-huit Chefs d'État et deux cent quarante-six Premiers Ministres.

Le pape Jean-Paul II a également instauré les Journées Mondiales de la Jeunesse, par amour personnel pour les jeunes, en 1985. Il a également accordé une attention particulière à la pastorale de la famille. Il a entamé des dialogues avec les juifs et les autres chefs religieux. Un fait marquant sa direction de l'Église est le Jubilé de l'an 2000, à l'occasion il donne des directions pastorales pour entrée dans le Troisième Millénaire, par les lettres apostoliques "Tertio Millenio Adveniente" et "Nuovo Millenio Ineunte". Pendant son mandat de successeur de Pierre, il a célébré cent quarante-sept cérémonies de béatification, comptant au total mille trois cent trente-huit bienheureux. Et il y cinquante-et-une cérémonies de canonisation pour quatre cent quatre-vingt-deux saints. Deux cent trente-deux cardinaux furent créés pour les neuf Consistoires de son pontificat, dont l'un était "In pectore", c'est-à-dire dont le nom ne fut pas rendu public. Jean-Paul II a présidé à quinze synodes des évêques, comprenant six "Assemblées plénières", une "Assemblée générale extraordinaire" et huit "Assemblées spéciales".

Pour le Magistère, il a laissé quatorze "Encycliques" au peuple de Dieu, quinze "Exhortations apostoliques", onze "Constitutions apostoliques" et quarante-cinq "Lettres apostoliques". Il a publié le "Catéchisme de l'Église Catholique" dans sa forme actuelle, selon la tradition et par l'autorité que lui confère le Concile du Vatican II. Il a également apporté des réformes au Code de droit canonique "latin" et "oriental" de l'Église. Il a écrit cinq livres. Il est à noter que trois millions de personnes sont venues s'incliner et rendre hommage à Jean-Paul II à Rome, lors de ses veillées funéraires. Le 28 avril 2005, vingt jours après son enterrement, le pape Benoît XVI a annoncé que le procès en vue de sa béatification peut être entamé, le cardinal Camillo Ruini l'a commencé le 28 juin 2005.