Dimanche 10 janvier 2021 — Le Baptême du Seigneur — Voyant Jésus venir à lui, Jean déclara : "Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde." — Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 1, 6b-11

Chers chrétiens ! L'Église célèbre aujourd'hui le baptême du Seigneur. Cet événement conclut le Temps de Noël et nous fait passer au Temps ordinaire de l'année liturgique. Déjà adulte, Jésus s'est fait baptiser avant de commencer à proclamer la Bonne Nouvelle. Pour nous, le baptême se reçoit des l'enfance, les raisons nous sont exposées dans le catéchisme.

Jésus venant à Jean pour se faire baptiser est pour nous un enseignement selon le thème que l'Église nous inspire aujourd'hui : "Jésus se faisant baptiser : un symbole de notre baptême" car Jean n'est pas plus grand que Jésus selon Jean lui-même dans l'Évangile : "Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ; je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales". Jean avait raison et par son humilité, il nous montre l'un des grands principes de la vie chrétienne. Normalement, c'est Jésus qui devait baptiser Jean, mais Il s'est laissé faire parce que tel est le plan de Dieu. Le baptême est essentiel pour nous, croyants, et il ne doit pas être pris à légère car tout notre avenir en tant que chrétiens en dépend. Outre que le baptême soit un commencement, Jésus nous enseigne que Lui-même qui est Dieu doit passer par le baptême, à plus forte raison, nous avons, en tant que croyants, le devoir de nous faire baptiser si malheureusement ce n'est pas encore le cas, ou contraire, exhorter et aider les autres à y accéder. La fusion du baptême de Jean et celui de Jésus rend notre baptême parfait aujourd'hui et nous fait jouir des nombreuses grâces qui en découlent.

Le baptême est un commencement. Jésus commence la mission que son Père lui a confiée, se faisant baptiser pour révéler sa filialité divine ; et tout comme Dieu a manifesté son affectueuse paternité en Jésus, Il nous fera également ses fils en recevant le baptême. Le Père attire en même temps notre regard vers son Fils bien-aimé, car comme le pape François nous l'a souvent enseigné, contempler Jésus, le Fils de Dieu, nous aide à désirer la vie éternelle.

[Edition spéciale] Vendredi 22 mai 2020

La Conférence épiscopale de Madagascar a adressé un message pour le peuple malagasy, le jour de fête de l’Ascension du Christ. Voici le texte intégral, présenté par Son Excellence Monseigneur Jean Claude Randrianarisoa, Évêque du diocèse de Miarinarivo, Secrétaire général de la Conférence Épiscopale de Madagascar :

Lire la suite...

Quels salésiens?

À partir du 16 février au 04 avril 2020, la Congrégation salésienne tiendra le 28ème Chapitre général (CG 28), à Turin- Valdocco. Ce chapitre présente deux messages intéressants : le retour au Valdocco, la Maison Mère des Salésiens, après 62 ans, le dernier était le CG18 ainsi qu’un chapitre général qui tire son titre d'une question : "Quels salésiens pour les jeunes d'aujourd'hui ?

Lire la suite...

Animés par l'espérance

Le 29 décembre, le commentaire officiel du Recteur Majeur, le P. Ángel Fernández Artime, sur l'Étrenne 2021 "Animés par l'espérance : "Voici, je fais toutes choses nouvelles" (Ap 21, 5) a été publié en cinq langues : italien, anglais, espagnol, portugais et français.

Lire la suite...