17 juillet — Simon Stock est né dans le Kent en 1164. D'après une tradition il aurait été un prédicateur itinérant jusqu'à son entrée à l'ordre du Carmel. Il n'aurait rejoint l'ordre du Carmel qu'après avoir fait son pèlerinage en Terre sainte, et rejoint les ermites installés sur les pentes du Mont Carmel.

0 : 00

Mais, quelques années après son arrivée sur les pentes du mont Carmel, et à la suite de la conquête de la Palestine par Saladin, les ermites ont dû partir se réfugier en Europe car leur sécurité ne pouvait plus être assurée dans leur ermitage.

La grande renommée de Simon Stock est liée à l'apparition qu'il a eu à Cambridge (Angleterre), le 16 juillet 1251. Dans sa vision, la Vierge Marie lui remet un scapulaire pour tous les membres de son ordre. Elle lui dit "Recevez, mon fils bien-aimé, ce scapulaire pour mon Ordre, c'est le signe particulier de ma faveur, que j'ai obtenu pour toi et pour mes fils du Mont-Carmel. Celui qui meurt revêtu de cet habit sera préservé du feu éternel". Cette promesse raffermit les membres de l'Ordre et entraîne de nombreuses arrivées.

En 12479 à l'âge de 82 ans, Simon Stock est élu Général des Carmes, succédant à d'Alain, lors du premier chapitre de l'Ordre qui s'est tenu à Aylesford (Angleterre). Malgré son grand âge, il montre une énergie remarquable comme Général de l'Ordre, et il fait beaucoup pour le bénéfice de son ordre.

Il fonde de nombreuses communautés du Carmel, en particulier dans les villes universitaires telles que Cambridge, ou Oxford en 1248, mais aussi dans le sud et l'ouest de l'Europe. Il entraine la révision de la Règle de l'Ordre afin de faire évoluer l'ordre des Carmélites. Il a ainsi été considéré comme un des plus ardents défenseurs de l'ordre lors du retour en Europe des ermites, trouvant pour l'ordre un nouveau style d'organisation (vie en communauté monastique au lieu d'une vie d'ermite), et une promesse de protection toute spéciale de la Vierge Marie pour ses membres. L'ordre qui était menacé de disparaître a alors connu une nouvelle vague d’expansion.

Plus que centenaire, il meurt de vieillesse à Bordeaux en 1265, dans une des maisons de l'ordre alors qu'il effectue une visite aux Carmes de cette région. Ses ultimes paroles furent : "Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort", paroles qui devinrent liturgiques et que l’Église ajouta par la suite à l'Ave Maria, le "Je vous salue, Marie" actuel.

Simon Stock n'a pas été officiellement canonisé par l'Église catholique mais sa vénération a été approuvée par le Vatican. À partir de 1423 il commence à être considéré comme un Saint et son culte liturgique commence à être célébré à Bordeaux. Ses reliques commencent alors à être diffusées. Puis à partir de 1458, son culte est également célébré en Irlande et en Angleterre. Il est officiellement vénéré dans l'Ordre du Carmel depuis 1564. S'il est considéré comme "Bienheureux" dans l'Église Catholique, il a le titre de "saint" dans l'Ordre du Carmel.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Simon Stock de Wikipédia en français (auteurs)

Notre-Dame du Mont-Carmel

[Edition spéciale] Vendredi 22 mai 2020

La Conférence épiscopale de Madagascar a adressé un message pour le peuple malagasy, le jour de fête de l’Ascension du Christ. Voici le texte intégral, présenté par Son Excellence Monseigneur Jean Claude Randrianarisoa, Évêque du diocèse de Miarinarivo, Secrétaire général de la Conférence Épiscopale de Madagascar :

Lire la suite...

Quels salésiens?

À partir du 16 février au 04 avril 2020, la Congrégation salésienne tiendra le 28ème Chapitre général (CG 28), à Turin- Valdocco. Ce chapitre présente deux messages intéressants : le retour au Valdocco, la Maison Mère des Salésiens, après 62 ans, le dernier était le CG18 ainsi qu’un chapitre général qui tire son titre d'une question : "Quels salésiens pour les jeunes d'aujourd'hui ?

Lire la suite...

Animés par l'espérance

Le 29 décembre, le commentaire officiel du Recteur Majeur, le P. Ángel Fernández Artime, sur l'Étrenne 2021 "Animés par l'espérance : "Voici, je fais toutes choses nouvelles" (Ap 21, 5) a été publié en cinq langues : italien, anglais, espagnol, portugais et français.

Lire la suite...