28 novembre — Saint Jacques de la Marche est né à Monteprandone dans la Marche d'Ancône en Italie en 1391. Lorsqu'il a pensé à choisir sa voie, il a envisagé de devenir chartreux, mais en raison de sa relation avec les franciscains, il a décidé de rejoindre l'ordre des Frères mineurs de l'Observance.

0 : 00

Déjà au noviciat, il se démarquait pour sa vertu. Ce qui le rendait si spécial était sa piété : il passait ses journées en prière, il ne dormait que trois heures, et passait le reste de la nuit en prière au pied de la croix, où il fondait en larmes durant cette contemplation. Il ne mange pas de viande, et ne prend au repas qu'un peu de pain et de légumes. Durant dix-huit ans, il ne portait qu'un cilice à fleur de peau même, et dont l'ourlet était en métal.

Il a annoncé avec succès l'Évangile en Allemagne contre les hérétiques. Dans une seule ville, deux cents jeunes se sont formés par son exemple et sont devenus religieux. Les hérétiques tentaient de l'empoisonner, mais Jacques regarda l'assiette, se signa et l'assiette se brisa. Les hérétiques se disaient : "Voici la main de Dieu" ; et ils se sont repentis. Jacques de la Marche en baptisa deux cent mille en Norvège et au Danemark. À Prague encore, des hérétiques lui ont promis que s'il accomplissait des miracles, ils se convertiraient au christianisme. Après avoir appelé Dieu et fait le signe de la croix, Jacques a bu l'eau empoisonnée, mais cela ne l'a pas affecté. Quand Jacques était sur le point de rentrer en Italie, le marin refusa de le prendre à bord, alors il n'hésita pas, étendant son manteau sur la rivière pour traverser vers l'autre rive. Quelqu'un avait également l'intention de le tuer, et alors qu'il passait, une voix a demandé à l'homme : "Méchant, que fais-tu en ma présence ? Veux-tu tuer mon serviteur et le serviteur de mon Fils Jésus ?" Cet homme était si effrayé qu'il a refusé d'accomplir ses intentions. Mais ce qui est le plus étonnant dans l'œuvre de Jacques de la Marche, c'est sa vision et le fait qu'il a ressuscité un enfant tué par les juifs.

[Edition spéciale] Vendredi 22 mai 2020

La Conférence épiscopale de Madagascar a adressé un message pour le peuple malagasy, le jour de fête de l’Ascension du Christ. Voici le texte intégral, présenté par Son Excellence Monseigneur Jean Claude Randrianarisoa, Évêque du diocèse de Miarinarivo, Secrétaire général de la Conférence Épiscopale de Madagascar :

Lire la suite...

Quels salésiens?

À partir du 16 février au 04 avril 2020, la Congrégation salésienne tiendra le 28ème Chapitre général (CG 28), à Turin- Valdocco. Ce chapitre présente deux messages intéressants : le retour au Valdocco, la Maison Mère des Salésiens, après 62 ans, le dernier était le CG18 ainsi qu’un chapitre général qui tire son titre d'une question : "Quels salésiens pour les jeunes d'aujourd'hui ?

Lire la suite...

Animés par l'espérance

Le 29 décembre, le commentaire officiel du Recteur Majeur, le P. Ángel Fernández Artime, sur l'Étrenne 2021 "Animés par l'espérance : "Voici, je fais toutes choses nouvelles" (Ap 21, 5) a été publié en cinq langues : italien, anglais, espagnol, portugais et français.

Lire la suite...