04 octobre — François d'Assise, né Giovanni di Pietro Bernardone à Assise en 1181, est le fils d'une riche famille marchande, en Ombrie. À sa naissance, alors que son père est en France, sa mère le fait baptiser sous le nom de Giovanni (Jean). De retour de son voyage, son père, lui donne le nom de Francesco (François).

François vit alors une jeunesse dissipée. À l'époque des révoltes communales avec leurs bourgeois aspirant à la noblesse, il fait la guerre à la noblesse d'Assise. La défaite des Assisiates, en novembre 1202 sera pour lui suivie d'une année d'emprisonnement. Malade durant sa captivité il est libéré à prix d’argent. En 1205, alors qu'il rêve toujours d'acquérir le rang de noblesse, il s'apprête à rejoindre l'armée de Gauthier de Brienne mais un songe fait à Spolète le pousse à abandonner tout espoir d'accomplir ce projet et refuse de prendre les armes. De retour à Assise, il abandonne peu à peu son style de vie et ses compagnons de fête et fréquente de plus en plus souvent les chapelles du Val di Spoleto.

En 1205, il a vingt-trois ans. Alors qu'il est en prière devant le crucifix de la Chapelle Saint-Damien, François entend une voix lui demandant de "réparer son Église en ruine". Prenant l'ordre au pied de la lettre, il se rend à la ville voisine de Foligno y vendre des marchandises du commerce de son père pour pouvoir restaurer la vieille chapelle délabrée. Il dépense également beaucoup d'argent en aumônes. Furieux des excentricités de son fils, son père exige qu'il lui rende des comptes. Lors de son audition sur la place d'Assise, au printemps 1206, François rend alors l'argent qu'il lui reste, ainsi que ses vêtements et se retrouvant nu, il dit à son père et à la foule rassemblée : "Jusqu'ici je t'ai appelé père sur la terre ; désormais je peux dire : Notre Père qui êtes aux cieux, puisque c'est à Lui que j'ai confié mon trésor et donné ma foi". L'évêque d'Assise, l'enveloppant de sa cape, couvre sa nudité, non pas par pudeur, mais pour signifier que l'Église le prend sous sa protection. Il décide alors d' "épouser Dame Pauvreté", se consacrant à la prédication et gagnant son pain par le travail manuel ou l'aumône.

Bernard de Quintavalle, et Pierre de Catane le rejoignent très vite, puis d'autres encore et François se retrouve à la tête d'une petite communauté. En 1210 le pape Innocent III, qui l'a vu en rêve soutenant la basilique Saint-Jean de Latran, cathédrale de Rome en ruines, valide verbalement la première règle rédigée par François régissant la fraternité naissante. En 1212 il accueille Claire Offreduccio parmi les siens et fonde avec elle l'Ordre des pauvres dames appelées plus tard "sœurs Clarisses" en référence à leur sainte patronne. En 1222, François se rend à Bologne où, à la demande de laïcs, il crée un troisième Ordre après celui des Frères mineurs et des sœurs pauvres : le Tiers-Ordre (appelé aujourd'hui "Fraternité séculière").

En août 1224, François se retire avec quelques frères au monastère de l'Alverne. Le 17 septembre (trois jours après la fête de la Croix glorieuse), il reçut les stigmates. Il se réfugie dans une hutte près de la chapelle San Damiano. Il y écrit son "Cantique de frère soleil" ou "Cantique des créatures", célébration de Dieu en sa Création.

Il meurt le 3 octobre 1226 dans la petite église de la Portioncule, aujourd'hui incluse comme chapelle de la basilique Sainte-Marie-des-Anges dans le Val di Spoleto non loin de la ville haute d'Assise. Il laisse un testament où il professe son attachement à la pauvreté évangélique et à la Règle. François est, fait inhabituel, rapidement canonisé le 16 juillet 1228 par le pape Grégoire IX. Le 29 novembre 1979, le pape Jean-Paul II le proclame patron de ceux qui se préoccupent de l'écologie par la lettre apostolique "Inter sanctos praeclarosque viros".

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article François d'Assise de Wikipédia en français (auteurs)

Visitatio ad limina Apostolorum

La Conférence Épiscopale de Madagascar procède à une visite-pèlerinage appelée "Visite ad limina". Cette visite se tient dans les Basiliques des Apôtres à Rome, tous les cinq ans où les évêques prient, rencontrent et entretiennent avec le Saint-Père et visitent les différents dicastères et congrégations du Vatican pour le bien de la vie de l'Église et du peuple de Dieu. Emission avec le P. Jean Séraphin Rafanomezantsoa, ​​​​Secrétaire de coordination, Conférence Épiscopale de Madagascar.

Lire la suite...

Amour et salut

Noël est une grande joie, car c'est l'amour de Dieu qui est venu en nous, proclame le P. Bizimana Innocent, Supérieur provincial des Salésiens Don Bosco de Madagascar et l'île Maurice, en présentant ses vœux de Noël. Le salut est accompli, la vie ne risque donc pas de disparaître. C'est cet amour et ce salut que l'on souhaite remplir notre vie afin que nous ayons la paix.

Lire la suite...

Zatti, notre frère

Le court métrage "Zatti, notre frère" (Argentina, 2020) se concentre sur l’un des épisodes les plus difficiles de sa vie. Nous sommes à Viedma, en 1941: à 60 ans, Zatti est contraint de quitter l’hôpital qu’il a fréquenté pendant des décennies. Sa foi et sa force sont mises à l’épreuve.

Lire la suite...