Le mois de juin, nous célébrons le Sacré-Cœur de Jésus. Le cœur de Jésus, transpercé par la lance le vendredi saint ; Sacré-Cœur, cette fournaise ardente de charité s’ouvre et nous verse, sous le symbole de l’eau et du sang, la grâce qui purifie.

Ce Cœur transpercé nous interpelle et nous invite à la conversion. A nous de se pencher à la poitrine du Christ comme l’a fait l’apôtre Saint Jean. Rempli de son amour, reprenons avec foi le chemin de conversion. Ce chemin qui se poursuit avec l’habitude d’une intériorité : fuir les bavardages, les paroles inutiles, non pas pour devenir austère, ou muet comme une carpe, mais pour prendre l’habitude d’habiter avec soi-même, l’habitude de revenir à son propre cœur et devenir peu à peu ami du silence, ami de la prière.

Mais il faut aller plus loin encore. Apprenons à grandir dans l’amour. Mettons-nous à l’école de Jésus car il est doux et humble de cœur. Si nous acceptons de s’unir à Jésus, notre cœur de pierre deviendra un cœur de chair. Jetons notre cœur dans cette fournaise de charité pour notre totale purification.

[Edition spéciale] Vendredi 22 mai 2020

La Conférence épiscopale de Madagascar a adressé un message pour le peuple malagasy, le jour de fête de l’Ascension du Christ. Voici le texte intégral, présenté par Son Excellence Monseigneur Jean Claude Randrianarisoa, Évêque du diocèse de Miarinarivo, Secrétaire général de la Conférence Épiscopale de Madagascar :

Lire la suite...

Animés par l'espérance

Le 29 décembre, le commentaire officiel du Recteur Majeur, le P. Ángel Fernández Artime, sur l'Étrenne 2021 "Animés par l'espérance : "Voici, je fais toutes choses nouvelles" (Ap 21, 5) a été publié en cinq langues : italien, anglais, espagnol, portugais et français.

Lire la suite...